Metal Monkey !

Cité de la Mer à Cherbourg 😕

Bien qu’installé en Normandie depuis près de 10 ans, nous n’avions pas encore pris le temps d’aller visiter la Cité de la Mer, à Cherbourg. Depuis longtemps, je lis ça et là, que l’aquarium de la Cité de la Mer fait parti des plus beaux de France, et les aquariums et zoos étant parmi nos activités favorites en famille, il nous fallait bien aller voir cela de nous même. C’est donc le Mercredi 18 août, en milieu de matinée, que nous avons pris la route, tous les 5, pour gagner Cherbourg.

1/ L’arrivée

Si la route s’est bien passée, à l’arrivée, nous avons découvert les difficultés pour se garer. C’est assez étonnant pour un lieu aussi renommé d’avoir si peu de place 🤨, d’autant plus que l’entrée en vigueur du passe sanitaire et une jauge de 100 personnes par demi-heure (de ce que j’ai compris) devait limiter le nombre de visiteur. Cela me laisse songeur quand aux difficulté de stationne ment les années “normales”. Nous avons donc tourné près de 30 minutes (🤬) avant d’enfin pouvoir nous garer. C’est assez étonnant de placer ici un parking pour camping car, à la place duquel pourraient exister un nombre conséquent de place pour automobiles, pour le stationnement des visiteurs de la Cité de la Mer et du centre-ville. Bref, c’est de l’aménagement local, mais cela nous a surpris (et peut-être mis dans de mauvaises conditions pour la visite). Nous avons alors vite dévoré nos casse-croutes avant d’entrer dans la Cité de la Mer.

2/ Le Hall

Après présentation de notre passe sanitaire 😷, nous avons rejoins le hall contenant La Grande Galerie des Engins et des Hommes. Cet espace d’accueil contient de nombreux sous-marins d’exploration des profondeur. C’est assez amusant de s’imaginer dans l’un des ces engins, à plusieurs centaines de mètres de profondeur. On se rend compte de l’exiguïté des postes de pilotages.

Le Total Sub, dans le hall d’entrée

Je dois bien admettre que nous n’avons pas passé de temps, et avons filé directement vers l’entrée.
Arrivés devant les tourniquets, impossible d’entrée, nous nous présentions trop tôt. Nos réservations étaient faites pour 12:30 et il était 12:18. finalement, la ballade sur le parking pour trouver une place n’était pas si grave, nous ne serions pas entrés avant 😅.
Nous sommes donc entrés dans la boutique pour patienter, avant d’enfin passer l’entrée à l’heure H !

3/ L’aquarium

Nous avons directement foncé vers l’espace aquarium, ou plutôt L’Océan du Futur. A l’entrée, tout commence par un film sur écran géant, et de nombreux panneaux interactifs. Le soucis, c’est qu’avec les mesures sanitaires, la plupart des boutons ont été rendu non fonctionnel, donc on passe devant des écrans… en toute sincérité, je regarde des documentaires toute l’année de chez moi, je ne viens pas pour voir des vidéos. On circule donc rapidement vers la suite. On attend ensuite le 1er aquarium, nous comprendrons un peu après qu’il s’agit en fait d’une des vues du bassin principal. Dedans, de nombreux poissons tropicaux et un jeune requin.

Le requin rôde
Les poissons tropicaux dans le bassin principal

On commence déjà à comprendre que la signalisation des espèces n’est pas le fort de la Cité de la Mer. On avance vers 4 aquariums cylindriques contenant respectivement des méduses, des hippocampes, des crevettes et un derniers des poissons.

On descend ensuite, on passe rapidement devant la zone vidéos, encore une fois, des documentaires, je peux en voir chez moi à la télé ou sur mon PC, cela ne m’interesse pas. On passe devant une nouvelle vue du grand bassin, et on entre dans un couloir contenant plusieurs “petits” bacs avec des poissons clown, des méduses dingues, qui ressemblent à des champignons, etc… des espèces que l’on retrouve dans la plupart des aquariums, on se dit que la visite commence.

Des méduses qui jouent les champignons

Au bout du “couloir”, un bac contenant des raies, un requin et un autre des limules et deux bacs contenant respectivement un poulpe recroquevillé dans un petit espace et une muraine (je crois) amorphe.

SOS, Limule en galère !

Et là, la douche froide, on se retrouve face à un escalier qui dit suite de la visite… et surtout zone fermée pour mise à jour 🤯😱😭
Au final, nous sommes extrêmement déçus par cet aquarium, que l’on nous a vanté comme l’un des plus beaux de France et dont la visite prend 35 minutes grand maximum. Si vous souhaitez visiter un grand aquarium, ce n’est pas ici qu’il faut aller, ce n’est que l’un des 3 espaces de la Cité de la Mer.

4/ Le Redoutable

Passé le moment de choc et la déception, et après avoir cherché un peu s’il n’y avait pas encore quelques bassins cachés que l’on aurait loupé, nous allons nous placer dans la file d’attente pour visiter le Redoutable.

Nous comptions bien le visité, mais cela n’était pas notre priorité, c’est bien l’aquarium que nous voulions le plus visiter.
Après 50 minutes de patience, on nous remet un appareil pour suivre la visite. Les enfants ont un appareils qui compte une histoire un peu moins technique que les adultes. Nous sommes alors équipés pour pénétrer dans le sous-marin.

Soyons clair, cela a été LA bonne surprise de notre visite de la Cité de la Mer. On parcours le sous-marin au rythme des commentaires dans l’appareil, différents points permettent de se synchroniser. On se retrouve souvent un peu en avance, il est parfois difficile de d’être sûr que l’on est face à ce dont le “guide” parle, et certains groupes derrière peuvent donner l’impression de foutre la pression, il ne faut pas hésiter à s’arrêter.

Le Redoutable ! C’est bien la visite à ne pas manquer à la Cité de la Mer !

C’est très intéressant, on s’imagine sous la mer, dans cette boite, sans pouvoir respirer l’air de l’extérieur pendant des jours. On visite les sections des moteurs. On voit les silo des missiles nucléaires, ainsi que les consoles de tirs (j’ai appris à l’occasion que le Redoutable était fait pour tirer tous ses missiles d’un coup, pas un ou deux, les 16 ou rien !).
On passe aussi dans le compartiment où se trouvait le réacteur nucléaire. Il est évidement vide, et on nous explique que le passage se faisait par une petite coursive, qui n’existe plus pour faciliter la circulation du public.

La section de vie de l’équipage permet de bien se rendre compte du peu d’espace. Les chambres du carré des officiers offrent peu d’espace, mais on comprend en voyant les chambres commune que c’est tout de même un luxe d’avoir une chambre individuelle.

On finit sur l’avant et les tube à torpilles !

Bref, LA visite à ne pas louper à la Cité de la Mer ! 😍

5/ Le Titanic

Enfin, la zone Titanic, qui ne nous a pas du tout intéressé. On commence par un grand hall, quasi désert, dont il faut faire le tour pour arriver à la queue pour descendre. J’ai rapidement coupé pour ne pas faire le tour pour rien ! Ensuite on attend 25 minutes pour voir le film le plus inutile qu’on puisse imaginer ! 🥱

Sur un écran panoramique géant, on voit le mer, on nous affiche des citations des passagers, souvent du niveau “Plus on avance, plus on s’éloigne de notre point de départ”. Quelques commentaire, on revis le voyage du titanique en une grosse vingtaine de minutes, en gardant le temps proportionnel au voyage. On est assis sur la banquette du fond, au mieux, avec des poteaux qui cache la vue… ou, dans notre cas, on se retrouve par terre ! Au bout de 3 minutes, voyant la barre de temps défiler en bas, la nullité du contenu, j’ai compris que cela n’apporterait rien et je suis allé voir la suite, l’exposition. Ma fille m’a suivi, et nous avons pu visiter tout avec peu de monde. En effet, à la fin de la “projection”, tout le monde fonce vers la suite, ce qui rend le tout encore moins agréable.

Les manettes de moteur, gouvernails, tests de morse sont pas mal pour les enfants, on peut voir à quoi ressemblait l’ameublement, mais c’est globalement peu intéressant. J’avoue que l’époque m’intéresse peu, ce bateau particulier aussi… et je n’ai même jamais vu et n’ai pas l’intention de voir le fameux film de Cameron. Disons que je n’était pas le bon public, mais soyons franc, le film est inutile, on est mal placés (d’ailleurs, on peu le suivre depuis l’exposition, sur des petits écran, donc il ne faut pas rester dans l’entrée). A la limite, qu’ils diffusent le film dans le grand hall d’accès, ce serait plus logique, plus de monde pourrait le voir en même temps, je suppose que cela permet de réguler la circulation en faisant passer les gens par groupe d’une centaine, mais cela est fait sans le moindre intérêt. 👎

Conclusion !

Nous avons passé un peu moins de 3h dans la Cité de la Mer. Donc 50 minutes de queue pour le Redoutable. Et justement, à part le sous-marin, pas grand chose d’intéressant. L’aquarium n’a rien d’extraordinaire, il n’a rien à faire dans les meilleurs de France. La taille du grand bassin ne rend pas le site intéressant pour les amateurs d’aquarium et de zoos. La visite du Redoutable est vraiment sympa, mais elle ne justifie pas à elle seule, la visite de la Cité de la Mer, vu le prix de la place !
C’est donc un grand regret, nous attendions l’occasion de voir ce lieu depuis longtemps, et on regrette finalement de ne pas avoir fait 1h de plus pour aller à Saint-Malo, visiter (une 3e fois) l’aquarium et les remparts. D’ailleurs, nous sommes reparti plus tôt que ce que nous pensions de la Cité de la Mer, mais nous n’avons pas eu envie de visiter Cherbourg, car le peu que nous en avons vu, ne donne pas envie de visiter la ville.

En gros, on voulait visiter le lieu, c’est fait, et nous n’y retournerons clairement pas ! 😑